12Nov

Article proposé par Gérald

Les recruteurs reçoivent des centaines de CV pour une seule offre d’emploi. Face à cette avalanche de candidatures, ils ne prendront que quelques minutes pour lire le vôtre. Autant mettre toutes les chances de votre côté en faisant un bon CV. Carte de visite par excellence pour taper dans l’œil des recruteurs, il mérite que vous y passiez un peu de temps. Voici les 6 conseils incontournables pour faire un bon CV et décrocher à coup sûr l’emploi de vos rêves.

 

  1. Faire figurer les rubriques essentielles pour faire un bon CV
  2. Donner un titre au CV
  3. Personnaliser le CV
  4. Le bon CV tient sur une page
  5. Le faire sobre
  6. Objectif zéro faute pour un bon CV

Pour avoir un CV parfait, quelques règles élémentaires sont à respecter. Plus précisément, elles sont au nombre de 6. Check-List de ce qu’il ne faut pas oublier pour faire un bon CV.

 

Faire figurer les rubriques essentielles pour faire un bon CV

Le CV permet aux recruteurs d’en apprendre un peu plus sur vous, votre parcours et votre expérience. Ils doivent pouvoir scanner votre CV en un coup d’œil et y découvrir les informations essentielles concernant votre candidature. Pour cela, votre CV doit contenir des rubriques indispensables.

  • une partie contenant des éléments sur votre état civil (nom, prénom, adresse, téléphone, email et éventuellement si vous êtes titulaire du permis de conduire si la fiche de poste le requiert) ;
  • une partie sur votre formation et diplôme obtenus ;
  • une autre sur votre expérience professionnelle ;
  • une dernière sur vos centres d’intérêt.

Dans la rubrique « Expérience professionnelle », listez les entreprises dans lesquelles vous avez travaillé de la plus récente à la plus ancienne. Pour chaque étape de votre parcours professionnel, associez-y les compétences acquises.

Cette liste de rubriques essentielles pour faire un bon CV n’est pas limitative. Vous pouvez décider d’y ajouter d’autres informations comme vos soft skills par exemple.

Donner un titre au CV

Impossible de faire l’impasse sur le titre du CV. Comme le résumé du CV ou l’accroche, il permet d’indiquer au recruteur quel est votre projet professionnel et votre niveau de responsabilités. Il permet en un coup d’œil au recruteur de voir si votre profil est en adéquation avec ses besoins. Oubliez les qualificatifs flatteurs complètement éculés à force de figurer dans tous les CV (par exemple : Directeur commercial sérieux et à l’écoute).

Si vous répondez à une annonce, il est conseillé de reprendre le titre figurant sur cette dernière et de le compléter d’une ou deux qualités qui pourraient vous distinguer de vos concurrents (par exemple : Directeur commercial trilingue français, anglais et italien).

Personnaliser le CV

Un CV personnalisé, c’est plus de chance pour vous de taper dans l’œil du recruteur. Pas question, évidemment, de transformer de fond en comble votre CV. Ni la mise en page, ni le fond, ni les rubriques adoptées n’ont besoin d’être modifiés. En revanche, le titre, l’intitulé des fonctions exercées devront être retouchés pour correspondre le plus possible aux attentes du recruteur. Il doit avoir le sentiment que votre CV lui est vraiment destiné.

Une astuce consiste à décrypter l’offre lue et à repérer les mots-clés disséminés dans l’offre d’emploi et de les réutiliser dans son CV. Pour cela, veillez à lire attentivement l’annonce et notez les mots importants figurant dans toutes les rubriques. Du secteur d’activité à l’intitulé du poste ou l’expérience exigée en passant par le niveau d’études, ils doivent se retrouver dans le CV pour que ce dernier passe le premier barrage.

Le bon CV doit tenir sur une page

À ce sujet, les recruteurs sont catégoriques : une page et pas plus quand on est junior, mais aussi quand on a un profil sénior. Vu la quantité de CV qu’ils ont à analyser, le temps qu’ils peuvent y consacrer est donc passablement limité. Soyez le plus synthétique possible.

Plus d’un recruteur, vous le dira, les descriptifs d’expérience contiennent bien souvent des précisions inutiles. Pas besoin de mentionner, les jobs alimentaires effectués quand vous étiez étudiants et sans rapport avec le poste que vous convoitez ou encore les stages de 3 à 6 mois lorsque vous étiez étudiant. Faites du tri dans vos expériences.

Miser sur la sobriété pour faire un bon CV

Le mieux est l’ennemi du bien. Peu de couleurs, une police adéquate, peu de logos, peu de tableaux : votre CV doit être avant tout informatif. Sauf, bien entendu, si l’on est à la recherche d’un job de graphiste. Les plus belles maquettes sont souvent les plus simples.

Aéré, harmonieux, soigné, le CV doit donner dès le premier coup d’œil la meilleure impression au recruteur. Attention, la moindre fausse note peut vous disqualifier d’office.

Objectif zéro faute pour faire un bon CV

Pour avoir un bon CV, il est impératif qu’aucune faute d’orthographe ne se soit glissée dedans. Les fautes d’orthographe sont toujours rédhibitoires. Elles témoignent soit de lacune en orthographe soit d’inattention, un trait de caractère qui n’est pas recherché en entreprise.

Relisez-vous avant d’envoyer votre candidature et faites relire votre CV à votre entourage.

Consultant Senior RH, spécialisé dans la réinsertion professionnelle et le marketing digital

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *